Comment entreprendre une démarche de qualité de vie au travail ?
Photo by Nicole De Khors from Burst

Comment entreprendre une démarche de qualité de vie au travail ?

La qualité de vie au travail est une réelle priorité pour beaucoup d’enteprises. Découvrez comment entreprendre une telle démarche, et les différents enjeux auxquels elle répond.

La loi Rebsamen du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l’emploi, a rendu obligatoire depuis 2016 une négociation annuelle sur la qualité de vie au travail (QVT). Ce qui peut être vu comme une contrainte obligatoire, répond pourtant à de vrais besoins de notre société tant pour les entreprises, que pour les personnes exerçant au sein de ces entreprises.

Qu’est-ce que la qualité de vie au travail ?

Depuis l’Accord National Interprofessionnel (ANI ) de 2013, les entreprises sont grandement encouragées à favoriser de meilleures conditions de travail des salariés. Depuis 2016, la loi Rebsamen vient compléter l’ANI en obligeant les entreprises à négocier sur la QVT.
L’ANI (Accord National Interprofessionnel) donne une définition largement reprise aujourd’hui sur la QVT : « La qualité de vie au travail désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises, d’autant plus quand leurs organisations se transforment. »

Tenir compte véritablement des besoins de l’un entraîne des répercussions positives sur l’autre, et inversement. Une démarche qualité de vie ( QVT ) permet ainsi l’instauration d’un cercle vertueux.
Cette réglementation doit amener les acteurs à réfléchir et à se demander comment transformer une contrainte en opportunité.

Comment entreprendre une démarche QVT ?

La qualité de vie au travail est une démarche ambitieuse qui ne s’improvise pas, et qui suppose de distinguer les différents objectifs. Une telle démarche se réalisera souvent suivant 4 étapes :

• Concevoir la démarche,

• Diagnostic,

• Expérimentation,

• Pérennisation.

Le tableau ci-dessous nous explique clairement comment procéder pour chacune de ces étapes (source : ANACT, Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail. 2016)

 

les4étapesdeladémarcheQVT(source:anact,2016)

Une telle démarche peut être adaptée selon chaque situation. En effet, les objectifs, les méthodes et la nature des livrables seront conçus selon le domaine d’activité et le contexte de l’entreprise.

Par ailleurs, il faut veiller à conserver une vision globale dans l’élaboration de la démarche à venir. En ce sens, l’ANI explique qu’une démarche de qualité de vie au travail s’appuie sur une approche systémique ( globale ) des situations. Cela suggère donc qu’il faudra veiller à mettre en corrélation les différents éléments les plus pertinents. Une telle vision systémique permettra d’orienter le regard sur les relations entre les facteurs-clés, et de visualiser les enjeux forts.

 

Pour répondre à quels enjeux ?

 

Les enjeux du travail

Il s’agit ici des répercussions positives pour chaque salarié de l’entreprise. Les enjeux portent ici sur tout ce qui touche aux questions de l’autonomie, du sens donné au travail, de la capacité laissée à s’exprimer, de la tolérance, de la reconnaissance du travail effectué, etc…
Ces enjeux s’inscrivent par conséquent essentiellement dans le registre du dialogue social, du management, de l’organisation du travail. Ils sont directement liés à la santé et au bien-être au travail.

Les enjeux sociétaux

Prendre en considération les besoins spécifiques des différentes populations au travail renforce le sentiment d’équité par les employés d’une même entreprise. Ces enjeux demandent alors d’agir sur la dimension sociale en mettant en œuvre des moyens au service de ses salariés : création de crèches, services de conciergerie, meilleure conciliation des temps de travail, mise en place de programmes de bien-être et de relaxation. etc.
En agissant de cette manière, on renforce  la cohésion et le sentiment d’appartenance des collaborateurs, on diminue le turn-over , et on développe une meilleure marque employeur qui facilite le recrutement.

Les enjeux du marché

Il s’agit ici d’anticiper et de préparer l’avenir, en étudiant autant les exigences des clients, l’évolution des nouvelles technologies, que la concurrence.
Pour ce faire, une démarche QVT permettra de s’adapter aux besoins en innovant pour les produits ou services vendus, et en innovant aussi dans le processus de fabrication ou de coneption, et par conséquent dans l’organisation du travail. L’entreprise s’attachera ainsi à mettre en œuvre des plans de formations pour les salariés et d’adapter les postes de travail. Anticiper de cette manière permet de diminuer les risques liés au stress face au changement, et par conséquent de procurer un sentiment de sécurité quant à l’avenir professionnel.

Vous avez déjà initié une démarche de QVT dans votre entreprise et souhaitez mettre en place des actions favorisant un meilleur équilibre de vie de vos collaborateurs ou vous souhaitez entreprendre une telle démarche ? Contactez -nous pour rencontrer notre expert QVT et développer votre programme bien-être sur-mesure.
contact@serenite-n-co.com

 

Fermer le menu