KIT DE SURVIE POUR TELETRAVAILLER SEREINEMENT 1/2
L'importance des étirements en télétravail

KIT DE SURVIE POUR TELETRAVAILLER SEREINEMENT 1/2

À l’heure où le télétravail est porté à 100% pour les salariés qui peuvent effectuer l’ensemble de leurs tâches à distance, certains d’entre nous, n’ont toujours pas pris les bonnes habitudes pour l’optimiser. Arrivé soudainement, ce mode de travail aussi particulier qu’il soit, peut devenir un véritable allié, si on sait l’apprivoiser. En effet, force est de constater qu’il nous apporte plus d’autonomie, plus de productivité et davantage de temps pour nous et nos proches. Mais parfois, nous avons aussi l’impression, avec la perte des repères temporels (temps de transport, horaire des repas pris entre collègues, etc…) que nos journées de télétravail sont un long jour sans fin, un « lundimanche » où tout se ressemble…. Où les frontières entre vie pro et vie perso ont disparues…. En effet, il est plus difficile de faire des pauses quand on est seul, difficile de fermer son ordinateur quand on est happé par un dossier et que notre ordinateur est en plein milieu du salon….

Alors comment reprendre la main et télétravailler sereinement  ? Quels sont les bons réflexes à adopter ? Découvrez nos conseils pratiques en deux articles de fond.

 

Réfléchir et poser son cadre de télétravail

Avant toute chose, pour ne plus subir le télétravail, il est important de réfléchir à ce qu’il implique en termes d’organisation. Il nous invite en effet à penser ou repenser la notion de cadre :

  • Le cadre physique d’abord : l’espace de travail (dont nous parlons en détail dans cet article)
  • Le cadre temporel : l’organisation des journées, des semaines
  • Le cadre légal (dont nous ne parlerons pas ici mais qui est évoqué très clairement dans ce dossier ) :
  • Et surtout le cadre comportemental : comment je décide de me comporter pour mieux vivre cette organisation que je n’ai pas choisie mais dont je souhaite finalement tirer le meilleur parti ?
Définir son cadre de tralatravail
Définir son cadre de tralatravail

Nous aborderons le cadre temporel et comportemental dans un second article.

 

LE CADRE PHYSIQUE DU TELETRAVAIL

Un environnement de travail optimum pour une productivité maximum

Rare sont ceux qui ont la chance d’avoir un véritable bureau dans leur maison. La plupart d’entre nous ont dû plutôt s’amanger un coin dans une chambre ou un salon. Pour autant, afin de travailler dans de bonnes conditions, il est important d’avoir un environnement de travail pratique et le plus ergonomique possible.

Dans la mesure du possible, s’éparer l’espace de travail des autres espaces de vie (salon, chambre). Si votre appartement ne le permet pas, vous pouvez utiliser un paravent par exemple pour marquer symboliquement une différence entre votre espace de vie et votre espace de travail. Dans le même esprit, évitez de travailler dans votre lit, un fauteuil ou le canapé et préférez un espace dédié avec un table (si possible un bureau). Le soir et le week-end : couvrez cet espace dédié au travail d’un tissu par exemple et/ou rangez-le (dans des bannette, un sac à dos…) afin de bien marquer la coupure entre vos différents temps de vie. En effet, il est important symboliquement que votre espace de travail se fasse le plus discret le soir et le week-end afin de vous permettre de déconnecter et de vous ressourcer efficacement. C’est le meilleur moyen de retrouver toute votre efficacité le lendemain ou le lundi matin.

 

Et concrètement ?

L’idéal est bien sûr d’avoir un vrai bureau, assez spacieux pour pouvoir poser vos avant-bras sur toute sa longueur. Vous pouvez également le placer devant une fenêtre ou avoir une vue dégagée pour laisser libre cours à votre créativité. Le but étant d’imaginer quel serait votre cadre de travail idéal et de le reproduire le plus possible pour vous épanouir. À noter que l’absence de couleurs et de lumière peuvent avoir des répercussions sur votre motivation ainsi que votre concentration.

Le cadre physique étant tout aussi important, l’adaptation et l’aménagement de votre poste de travail de la manière la plus ergonomique qui soit vous évitera les douleurs physiques/musculaires.

On protège son dos… mais pas que !

 

La bonne posture
La bonne posture

C’est en effet tentant, mais le canapé ou le lit sont à éviter. Il est important de choisir une assise qui assure un bon soutien au niveau du dos et sera à la bonne hauteur pour respecter au mieux les courbures de la colonne vertébrale et la position du bassin. Même si une mauvaise position de travail se ressent souvent au niveau de votre dos, c’est tout le corps qui souffre d’une position de travail inadaptée.

 

 Un matériel adapté à vos besoins et à votre morphologie 

Première chose, l’écran. Car oui, la première victime du travail sur écran, c’est la nuque. Le problème vient tout simplement de la hauteur de l’écran. À force de baisser la tête, on fatigue beaucoup les cervicales. Le mieux, c’est de régler la hauteur de son écran de manière à ce que le bord supérieur arrive à hauteur des yeux. On vous conseille pour cela un support écran ou tout simplement d’empiler des livres selon vos besoins. Pensez également à regarder occasionnellement ailleurs, loin de l’écran pour défatiguer vos yeux. Vous pouvez vous amuser de temps en temps à fixer les yeux sur un objet éloigné pour carier les distances de mise au point. Enfin, pensez à vous hydrater et à vous oxygéner régulièrement.

 

Et la chaise ?

Bien sûr, la chaise rentre en jeu. L’idéal ? Un vrai fauteuil de bureau ergonomique qui propose un réglage de la hauteur de l’assise, du dossier et même des accoudoirs pour garantir le maximum de confort. Un simple réglage en hauteur ne suffit pas pour s’adapter à votre morphologie. Avec les moyens du bord, la moins mauvaise solution reste la chaise banale de salle à manger ou de salon dépourvus d’accoudoirs avec un dossier. N’hésitez pas à utiliser un coussin pour conserver la courbure du dos au niveau des lombaires.

 

Et surtout varier les postures !

Même si un poste de travail est bien aménagé la position assise à long terme peut entrainer des douleurs et de la fatigue musculaires. Alors essayez de vous accorder une pause de 5 min après chaque heure passée en position assise et faites des étirements. Vous pouvez aussi réaliser certaines tâches debout et/ou en marchant comme passer un coup de fil par exemple. Variez également les tâches à exécuter entre clavier et les autres tâches exigeant de bouger ou de changer de position. Bref, vous l’aurez compris, tous les prétextes sont bons pour varier les postures et s’étirer !

L'importance des étirements en télétravail
L’importance des étirements en télétravail

 

Pour aller plus loin : la méthode “clean-desk”

Le principe est simple. Le clean desk ou “bureau propre” en anglais, consiste à créer un espace de travail sobre et épuré tout en conservant les éléments indispensables et en se débarrassant des éléments inutiles. Un bureau désordonné peut être synonyme de stress, cette méthode vous permettra de vous concentrer sur vos idées ainsi que votre travail sans être distrait par ce qui vous entoure. Qui dit sobre, ne dit pas triste. Il est évident que la personnalisation de la décoration a également sa place au travail. Décorer votre espace de travail avec vos propres photos, mugs, pots à crayons, plantes et autres éléments colorés pour ne pas rendre leur univers trop froid et stérile.

Par ailleurs, le concept de “clean screen” se développe aussi. Il s’agit de nettoyer et optimiser le bureau de son ordinateur. Une méthode qui permet d’être plus en ordre dans ses idées, d’améliorer la concentration et de réduire le stress.

 

Découvrez la suite de notre article, la semaine prochaine nous aborderons le cadre temporel et comportemental.

A écouter également : le replay de notre webinaire : « Kit de survie pour télétravailler sereinement » avec en prime un exercice pratique de sophro-relaxation pour s’autoriser une pause récupératrice ! Accéder au replay. 

Vous souhaitez mettre en place des ateliers pour mieux vivre le télétravail dans votre entreprise ? Laissez-nous vos coordonnées ICI et nous nous ferons un plaisir de vous rappeler.